Sentir le mystère de la vie par Jorge Terrén

Un nouveau paradigme est un nouveau regard sur de vieilles questions.

Dans ce cas : LA VIE.

La recherche sur ce thème m’a toujours attiré, je l’ai d’abord fait en tant que scientifique et aujourd’hui en tant que biodanseur.

Influencé par un critère d’OBJECTIVITÉ, j’ai considéré la vie comme un objet d’études et, sans m’en rendre compte, je suis resté hors d’elle comme un OBSERVATEUR, j’ai perdu le lien.

Aujourd’hui, j’ai changé l’objectivité pour la RELATION, j’ai passé de l’OBSERVATEUR au PARTICIPANT.

La vie est un réseau de relations, de liens, rien n’est HORS, tout est connecté.

Je crois que la vie n’a pas été créée pour être expliquée (observateur) mais pour être sentie (participant) et nous devons donc changer les outils d’études, de cognitifs à limbiques, de la pensée à la sensation.

Un écrivain disait qu’on ne peut parler de Dieu, mais qu’on peut parler avec Dieu. C’est la même chose avec la vie, elle n’est pas un problème à résoudre, mais un mystère à expérimenter.

Le livre de la vie n’est pas écrit sur des feuilles de papier mais dans les VIVENCIAS, pour pouvoir le lire il faut vivencier, sentir la vie, nous sentir vivants.

Avec la Biodanza, nous proposons comme stratégie pour récupérer ce lien perdu, la création d’un environnement enrichi de possibilités, de sorte que LA VIE SE PRESENTE.

L’évolution ne fut jamais isolée, elle est toujours une co-évolution avec le milieu, celui-ci devant changer de répressif à permissif avec l’expression de la vie qui bat en chaque être.

La sagesse est biologique, c’est la CONNEXION. La vie nous attend, elle n’a besoin que de stimuli pour apparaître et quand elle émerge, nous la reconnaissons, nous sentons que nous savons ce que c’est, même sans pouvoir la comprendre.

Il est évident que nous ne pouvons parler d’elle qu’avec ceux qui se sont décidés à vivre, avec l’attitude humble de reconnaître la profondeur de son mystère qui dépasse toute explication rationnelle.

La vie n’a pas réussi à être ordonnée, stable, certaine, avec une cohérence logique, elle se présente toujours magique, aventureuse, instable, mystérieuse et créative.

La stratégie de recherche de certitudes n’est pas bonne, je propose de la changer par la danse avec les incertitudes.

Cela veut dire de ne pas la contenir pour l’étudier, mais de lui permettre de s’exprimer et de la reconnaître dans sa liberté.

Pin It on Pinterest