Biodanza et stress par Sergio Cruz

www.biodanzabologna.it/

 

Le stress est sûrement la maladie du siècle. Déjà en 1910, Cannon a introduit le terme stress, qui en anglais signifie « effort », et qui s’utilisait d’abord seulement dans l’industrie pour définir l’effort ou la tension auxquels étaient soumis les matériaux. Ce fut ensuite le canadien prix Nobel de médecine Hans Selye qui définit le stress comme « Syndrome Général d’Adaptation ». L’adaptation de l’organisme au changement de son homéostasie ou équilibre interne dû à un effort. Dans ce cas, l’hypophyse change les niveaux de stimulation sur l’axe hypophyse – glandes surrénales, en stimulant la production de corticoïdes pour défendre et adapter l’organisme. C’est quand celles-ci n’arrivent pas à se rééquilibrer que les maladies psychosomatiques surgissent.

 

Selon le Professeur Rolando Toro Araneda, anthropologue chilien et créateur du système Biodanza, « la majeure partie des personnes vivent sous une forte pression psychologique et environnementale qui affecte toute leur existence. Le stress est la réponse de l’organisme face à la violence émotionnelle et organique que les personnes reçoivent dans leur vie quotidienne ». Les mouvements sont devenus chaque fois plus mécaniques, la créativité est massacrée par « la production » et « la frustration ». Commençons à marcher ensemble. La Biodanza, par un ensemble d’ « exercices – danse » avec des musiques choisies a pour but de retrouver le mouvement plein de sens, ou le mouvement vital, avec âme et émotions. Intégrer la perception (le sentir) et la motricité (le faire), amène nos mouvements à devenir plus intégrés, et à récupérer ainsi le plaisir et la motivation de se bouger.

En Biodanza, on utilise ces exercices – danse pour stimuler et intégrer les fonctions instinctives du système neurovégétatif, la fonction respiratoire et cardiaque, le tonus musculaire, l’adaptation de protection face au stress, les mécanismes de réponse, la rénovation biologique, etc.

La proposition est d’activer de manière harmonieuse les impulsions instinctives et affectives de façon à modifier les seuils de réponses neurovégétatives et de renforcer ainsi les mécanismes de la régulation viscérale.

Pendant les sessions se réalisent des exercices de caractère ludique, d’intégration rythmique et motrice, de plaisir cénesthésique, de fluidité, de contact et de détente.

Les nouvelles recherches ont montré que le contact et les caresses activent les systèmes cardiaque et respiratoire, dissolvent les tensions motrices chroniques de défense et renforcent le système immunitaire.

Tous les exercices de mouvements au ralenti et ceux de stimulation des fonctions affectives activent le système nerveux autonome parasympathique – cholinergique qui produit une diminution de la pression artérielle systémique, une diminution des sécrétions d’adrénaline (réactions de bien-être et de plaisir). Chaque moment de confiance et de repos stimule tous les mouvements métaboliques d’assimilation, d’adaptation, de régulation de l’harmonie des systèmes internes (homéostasie).

La Biodanza, par le mouvement intégré, stimule donc l’autorégulation, rendant l’organisme beaucoup plus sensible et satisfait, offrant les conditions optimales pour la santé.

Marcher, créer, regarder dans les yeux, embrasser, danser à deux, donnent une dimension humaine et douce à ce qui est organique, diminuent ainsi le stress chronique et le système immunologique s’émeut, respire et danse vraiment.

Pin It on Pinterest